Projet Lavoisier : le mec qui veut recycler des satellites

Article et photos réalisés pour 

logo_base02

Le lire dans son environnement original : 

collage feever

Projet Lavoisier : le mec qui veut recycler des satellites

BX INSOLITE

by   |  on juin 17th, 2013 

Projet Lavoisier : le mec qui veut recycler des satellites

La Recyclerie, issue du Projet Lavoisier, vous en avez déjà entendu parler? Implantée au cœur de Saint-Gilles, ce drôle d’entrepôt empli de brols en tous genres est audacieusement géré par Dominique, celui qui restitue leurs lettres de noblesse à nos Poubelles… à l’aide d’une balance! Feever s’est jeté dans l’antre à la rencontre de l’homme qui veut recycler absolument tout, même des satellites !

Salut, t’es qui?
Salut, Dominique Speeckaert, fondateur du PROJET LAVOISIER.

Lavoisier, aucun rapport avec le philosophe-chimiste français, guillotiné durant la révolution ?!
Si, complètement à voir avec le choix du nom! Puisque Rien ne se perd, tout se transforme, donc j’ai trouvé ça assez logique d’appeler ça Lavoisier. C’est aussi pour la consonance Lavoisier-La voisine!

Le Projet Lavoisier, c’est quoi?
Le Projet Lavoisier, c’est un petit projet imaginé en première humanité, à l’école. J’avais 13 ans et la professeur de morale nous avait demandé de concevoir un projet en rapport à la crise pétrolière de l’époque. On a chacun inventé notre propre histoire, et moi j’ai présenté un projet de recyclage des Poubelles. Du coup, on avait demandé aux gens d’apporter leur sacs de déchets et d’en sortir des canettes, des bouts de plastique et toutes sortes de matières recyclables qui pouvaient avoir de la valeur. Ce qui par la suite est devenu tout à fait normal et commun.

À présent, j’ai mis ça au point ici avec un système de balance: les gens apportent tout ce dont ils n’ont plus besoin, c’est à dire tout et n’importe quoi! Ensuite, on pèse. En fonction du poids et de la matière, ils reçoivent des jetons, avec les jetons ils prennent de la matière et tout le monde est content, c’est le bonheur complet!

Les fameux « Jetons Lavoisier »?

Oui, tout à fait!

DSC_1198

Depuis quand ce projet est passé d’un rêve de gosse à quelque chose qui existe concrètement?

Le rêve de gosse, c’était en 1974, et puis le projet actuel perdure depuis 4 ans. En 2005-2006, j’ai organisé une brocante traditionnelle dans laquelle j’ai fais un test de pesage et ça a vraiment cartonné à fond! Suite à ça, j’ai organisé une autre brocante pour refaire un deuxième test, et comme ça a recartonné à fond, pour moi c’était parti. Il y a un an et demi, je me suis lancé à louer un lieu dans lequel je suis entré avec une balance et six palettes en bois et j’ai commencé avec des jetons en plastique -recyclés!- et puis voilà, c’est parti! Là, il y a 3 dépôts maintenant.

Justement, là, on est à la Recyclerie. Où sont situés les deux autres dépôts ?

Donc le premier épisode du Projet Lavoisier il y a un an et demi, c’était de louer ce lieu-ci, La Recyclerie, et de commencer le système de se placer dans le quartier avec du bouche-à-oreille et d’en parler un petit peu aux gens, de sonder les réactions et d’utiliser ça comme un premier laboratoire. La suite de l’histoire, c’est qu’on a reçu un bâtiment de la commune pour établir tous les meubles, le mobilier et les gros objets et tout doucement lancer un atelier de réparation, aussi.

Maintenant, on a une troisième demande claire d’une administration – Enfin, un privé, mais qui gère d’énormes biens immobiliers – pour venir se greffer à des mouvements naturels de voirie, plus précisément des déchets d’immondices, sur lesquels le Projet Lavoisier vient se greffer, on en discute avec les gens, on s’explique afin de redémarrer sur un cycle d’échange. Au lieu de jeter tout et n’importe quoi dans les couloirs, ils nous apportent des choses comme des planches, une machine à café, une télé… On les stocke et puis hop, c’est reparti! Ça, ça fait environs quatre mois que ça a démarré sur Forest et que ça prend vraiment de manière invraisemblable: c’est très visible, la vitesse à laquelle ça pousse!

DSC_1170

Question con: quel est l’objet le plus dingue ou le plus bizarre que tu as récupéré ou qu’on t’as amené?!

Même en y réfléchissant, je n’ai pas de réponse particulière, mais je crois que le plus fou, c’est le type d’objets en bon état: on reçoit des objets NEUFS, dans leurs emballages, qui ont fait parfois deux ans de vie parce que personne n’a voulu le jeter, mais ça arrive quand même chez nous, parce que c’est toujours très très proche de la Poubelle. Donc je crois que l’objet le plus invraisemblable, c’est le NOMBRE d’objets! Ça, c’est invraisemblable.

Bon, maintenant, par rapport à l’objectif et à l’objet invraisemblable que je RÊVE de ramener ici et de décortiquer, l’objectif Lavoisier, c’est la récupération, au final…. De satellites!!! Donc là, on me prend pour un dingue mais c’est pas grave. Pour ce projet ,  j’investis toute mon énergie, tous les gens qui passent et tous mes contacts pour un seul objectif: Récupérer des satellites. Il s’agit évidemment d’un tout autre niveau, c’est de la réflexion et évidemment des scientifiques qui vont se pencher dessus avec des budgets… Ça, c’est un peu le délire du truc!

Hey mais je te trouve humble, niveau « objets dingues » ! On a par exemple devant nous une échelle qui a fait partie d’un film, là! D’un certain Gondry

Oui, par rapport aux objets incroyables et ce qui est incroyable, comme ce que tu évoques, c’est le type de lieu qui nous apporte des objets: et là effectivement, on travaille beaucoup avec des tournages de cinéma. On a donc des objets qui sont collés à une image du film en question. Parfois, il faut attendre 6 mois pour savoir si l’objet ne va pas se retrouver dans une des scènes. À ce titre, j’ai conservé tous les parapluies d’un film, pour attendre de le voir avant et de savoir quel est le parapluie qui passe à l’écran. Du coup, j’ai TOUS les parapluies du film et je ne les sors pas avant sa sortie!

DSC_1168

Qu’est ce qui te fait bander?

Hahahaha! Toutes les voisines!

Qu’est ce qui te fait bader?

… J’allais dire Les voisins, mais non, c’est vraiment la bête réponse puisque j’adore aussi les voisins! Ce qui me fait bander, c’est lorsque les gens apportent tout un tas de brols dans tous les sens, et ce que je n’aime pas, c’est ceux qui viennent en profiter tout simplement, juste pour essayer de gratter quelque chose, alors que….Bref, c’est trop facile quoi! Toute la notion pécuniaire, l’avarice, la rentabilité, toutes ces notions là du « grattage », on s’en gratte quoi!

Et pour demain, après demain, ce sont quoi tes projets?

La suite, c’est Lavoisier Brésil! A Porto Seguro, normalement, ça va se mettre en place bientôt. Et puis aussi Lavoisier Portugal. Partout où les gens ont des problèmes de tunes et des problèmes de conservation de leurs biens. Lavoisier a sa place dans n’importe quel endroit où l’on jette de tout un peu partout.

Un dernier petit message à faire passer?

Oui! Le mot Poubelle a été inventé par Monsieur Eugène Poubelle, et une Poubelle, c’est un nom propre. Or, là, on a fini par balancer tout n’importe comment, et il faudrait peut être rendre la majuscule au mot Poubelle, maintenant!

>Retrouvez le Projet Lavoisier sur St Gilles :

La Recyclerie
Rue de Bordeaux 27
1060 Saint Gilles
Dimanche : 14h-18h
Mardi: 14h-18h
 
DSC_1213


More Pix : 

collage reporter FB

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s